XBiotech présente les développements du troisième trimestre 2018

La société fournit une vue d'ensemble mise à jour, y compris de son flux clinique et de découverte, ainsi que d'autres initiatives d’entreprise 

AUSTIN, Texas, 02 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- XBiotech Inc. (NASDAQ:XBIT) a fourni aujourd'hui une mise à jour sur les récents développements de la société dans son Formulaire de dépôt 10-Q du troisième trimestre auprès de la SEC. La société rapporte qu'elle continue de faire des progrès importants dans ses programmes cliniques et précliniques en plus d'autres initiatives d’entreprise.

John Simard, Président-directeur général de XBiotech, a commenté : « Je suis satisfait de notre performance au troisième trimestre (T3) et je voie d’un œil positif les perspectives de progrès substantiels dans nos programmes ».

Des informations supplémentaires concernant les récents développements et d’autres éléments de la société sont fournies dans le Formulaire 10-Q déposé aujourd’hui. Un résumé des événements clés inclus dans la section Rapport de gestion (« Management’s Discussion and Analysis ») du formulaire 10-Q est présenté ci-dessous :

Programmes cliniques
Dermatite atopique
En avril 2018, XBiotech a annoncé le lancement d’un essai clinique en mode ouvert de Phase 2 visant à évaluer son anticorps monoclonal True Human™, bermekimab, chez des patients atteints de dermatite atopique (AD) de modérée à sévère. L’étude utilise les nouvelles seringues préremplies de la Société pour administrer le traitement au bermekimab par injection sous-cutanée. Cette étude en cours évalue l'innocuité et l'efficacité du bermekimab chez deux groupes de patients AD : ceux recevant 4 traitements hebdomadaires de 200 mg et ceux recevant 8 traitements hebdomadaires de 400 mg. Le schéma thérapeutique de durée relativement courte est comparable au traitement de 16 semaines de la seule thérapie biologique approuvée dans l’AD. Au cours du troisième trimestre (T3), nous avons annoncé l'achèvement avec succès et les résultats intermédiaires positifs de la première cohorte de cette étude, qui a concerné neuf patients recevant la faible dose (200 mg/semaine) et quatre traitements au bermekimab. La société a indiqué que les injections sous-cutanées de 200 mg étaient bien tolérées et que le traitement au bermekimab était associé à une amélioration statistiquement significative de plusieurs critères évaluant l'efficacité. Les inscriptions se sont achevées au T3, totalisant 37 patients et 28 patients dans la deuxième cohorte à dose plus élevée. L’achèvement de l’étude et l’analyse des résultats sont prévus vers fin 2018 – début 2019.

Hidrosadénite suppurée
Au cours du troisième trimestre (T3), XBiotech a annoncé le recrutement du premier patient dans son étude clinique en mode ouvert de Phase 2 visant à évaluer le bermekimab chez les patients atteints d’hidrosadénite suppurée (HS). Le recrutement américain dans cette étude s'est achevé au T3 avec des taux d'inscription supérieurs aux attentes. L'inscription très robuste est vue par la Société comme une preuve du fort désir de nouvelles options de traitement de la HS et de la possibilité de commercialiser la thérapie au bermekimab de l’HS si elle passe avec succès le processus d'approbation de la commercialisation. Fait important, l’étude clinique évalue le bermekimab chez deux populations de patients distinctes : ceux qui ont échoué au traitement anti-TNF et ceux qui n'ont pas d'antécédent de traitement anti-TNF (le seul médicament biologique approuvé pour traiter la HS est le médicament anti-TNF, Humira). Les patients atteints d’HS sont traités avec 13 injections sous-cutanées hebdomadaires de bermekimab. Il a été démontré précédemment dans l’étude de la Société, en double aveugle, contrôlée par placebo de patients ayant la HS que le bermekimab, lorsqu’il était administré par voie intraveineuse, était efficace dans le traitement des patients atteints d’HS qui avaient échoué ou qui n’étaient pas éligibles au traitement anti-TNF. La Société prévoit l'achèvement de la présente étude et la lecture des résultats au cours du premier trimestre 2019.

Cancer du pancréas
XBiotech est en train d’évaluer bermekimab en association avec la chimiothérapie pour le traitement des patients atteints de cancer du pancréas. Une étude clinique dirigée par le Dr Andrew Hendifar, MD, est en cours de réalisation au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles (Californie) pour examiner l’innocuité du bermekimab en association avec Onivyde (nanoliposomal irinotecan) et 5-fluorouracil (5FU)/acide folinique (leucovorin) pour les patients atteints de cancer du pancréas avec syndrome cachectique. L'inscription devrait être terminée vers la fin de l'année 2018. On pense que le bermekimab bloque l'inflammation liée à la tumeur qui est impliquée dans la néovascularisation et le remodelage de la matrice tissulaire, processus crucial pour la croissance et la propagation des tumeurs. De plus, le bermekimab peut bloquer l'inflammation liée à la tumeur qui provoque une dysrégulation métabolique médiée par le système nerveux central (SNC) pouvant mener à l'émaciation (ou cachexie). La cible moléculaire de bermekimab, IL-1⍺, pourrait également être impliquée dans les métastases tumorales. Dans une étude randomisée de Phase III chez des patients souffrant d'un cancer avancé, les patients ayant atteint le critère d'évaluation principal (défini dans Hickish et al., Lancet Oncology 2017) présentaient une incidence de progression de la maladie inférieure. Dans une autre étude de Phase III sur le cancer, le traitement au bermekimab était associé à une augmentation significative de la masse corporelle maigre. Les patients atteints d'un cancer du pancréas souffrent souvent d'une progression agressive de la maladie et de l'émaciation. La maladie est connue pour sa mortalité rapide et son degré élevé de morbidité. Le bermekimab peut également améliorer l'activité antitumorale de la chimiothérapie cytotoxique et permet aux patients de supporter une plus longue exposition à ces agents en réduisant la réponse inflammatoire provoquée par le traitement. Le mécanisme de cachexie dans le cancer du pancréas n’est pas entièrement compris, mais le bermekimab pourrait aider à réduire ce symptôme débilitant en permettant aux patients de maintenir et/ou prendre de la masse corporelle maigre pendant le traitement du cancer.

Recherche et développement
Vue d’ensemble
Au troisième trimestre, XBiotech a poursuivi la consolidation de ses activités sur son campus de Winnebago. L’ensemble du personnel et des activités, à l’exception des activités de recherche in vivo, ont été transférés avec succès et opèrent maintenant sur le campus de Winnebago. Pendant le troisième trimestre, la Société a achevé la conception et obtenu les autorisations municipales pour construire un bâtiment annexe censé abriter un nouveau centre de recherche sur les animaux au niveau de son campus de Winnebago. Cette nouvelle installation marquera la dernière étape des efforts de la Société visant à la consolidation des activités et au transfert de son groupe de recherche et développement du site d’East Riverside Drive au campus de Winnebago. Les nouvelles installations annexes de XBiotech comprendront une « biobulle » ultramoderne pour le traitement des maladies infectieuses, un espace de confinement de classe II pour la culture et la propagation de virus pathogènes, et un laboratoire pour le dépistage des dons de sang humain et la première étape du travail de découverte visant à identifier de nouveaux traitements par anticorps. Les activités de recherche et développement dans la nouvelle installation devraient commencer au premier trimestre 2019.

C. difficile
XBiotech continue à réaliser des progrès avec ses principaux programmes de R.-D. précliniques. Les tests in vivo de la prophylaxie C. difficile sont en cours. Les scientifiques de la Société ont établi ce que nous pensons être un modèle plus stimulant pour la maladie. La souche de C. difficile utilisée maintenant dans le travail de développement préclinique produit une forme plus agressive et plus mortelle de la maladie. Nous pensons que le nouveau modèle établira mieux la capacité de notre anticorps True Human à empêcher ou traiter des infections humaines avec C. difficile.

Grippe
La Société continue à progresser dans le développement de ses anticorps True Human pour le traitement et la prévention de la grippe. XBiotech s'est concentrée sur le développement des anticorps qui ciblent l’hémagglutinine et la neuraminidase, deux fractions clés du virus de la grippe. Ces anticorps principaux ont été génétiquement introduits dans des lignées cellulaires pour permettre la production manufacturière. Un procédé de sélection fortement spécifique s’est déroulé durant le troisième trimestre pour identifier les anticorps True Human qui ciblent des régions précises de l’hémagglutinine. Ce processus, qui devrait permettre à la thérapie par anticorps d'être efficace dans un plus grand nombre de souches de virus, se déroule comme prévu et devrait se poursuivre jusqu'en 2018.

Anticorps anti-tumoral 12D7G
Le groupe de développement de fabrication de XBiotech a progressé avec l’avancement du système de production de lignées cellulaires d'anticorps 12-D7G. Durant le trimestre, le gène pour 12D7G a été synthétisé et inséré dans une lignée cellulaire, qui a été utilisée pour produire la première série de clones stables pour une fabrication potentielle. Les cellules de production candidates subissent une sélection supplémentaire, et une lignée cellulaire à haute production compatible avec la production clinique ou commerciale est prévue d’ici la fin de l’année. L’anticorps True Human 12D7G s’associe à une protéine liée à la tumeur, NYESO-1, pour laquelle il peut stimuler le corps pour que celui-ci produise une réponse immunitaire fortement spécifique contre les tumeurs. 12D7G est une immunothérapie candidate qui pourrait être employée pour améliorer l’efficacité de la spécificité et du potentiel des thérapies par inhibiteurs de points de contrôle.

Fabrication
Faits marquants
XBiotech continue d’optimiser ses processus de fabrication en amont et en aval. Le travail de développement de processus est en cours pour augmenter le volume et la durée de fonctionnement du bioréacteur pour ses systèmes de culture cellulaire, afin d’améliorer les rendements et de réduire les coûts. L'optimisation continue de notre technologie de fabrication reflète nos efforts continus d'établir le coût de marchandise le plus bas possible. Nous pensons que le fait d’abaisser le coût des marchandises pour les anticorps monoclonaux ouvre de nouvelles et plus grandes zones potentielles de réponse aux besoins médicaux non satisfaits. Nous pensons que des possibilités considérables existent pour les médicaments sûrs et pertinents dérivés de l'immunité de l’anticorps humain ; et que certaines de ces possibilités nécessiteront des prix compétitifs qui seront rendus possibles par la réduction du coût des marchandises.

Cette année, la Société a investi dans le développement d’installations matérielles et la formulation de produits afin de permettre le lancement de seringues préremplies de bermekimab pour une utilisation en injection sous-cutanée. Une nouvelle machine de remplissage capable de charger des seringues avec le bermekimab a été installée au centre de fabrication de Winnebago. L'activité de la ligne de remplissage a également été transférée de l’installation d’East Riverside Drive à la nouvelle suite de remplissage du campus de Winnebago de XBiotech. La première version de seringues remplies de bermekimab (préremplies et prêtes à être utilisées en clinique) a eu lieu au cours du troisième trimestre. Ces seringues sont déjà utilisées avec succès dans deux essais cliniques en cours. La Société est en passe d’augmenter la productibilité des seringues avec pour objectif de remplir 1 200 seringues par jour, soit une capacité de production annuelle d'environ 300 000 unités d’ici 2019. Nous pensons qu’une telle production permettra d’envisager un lancement commercial si une approbation est accordée. 

Au troisième trimestre, XBiotech a commencé à rétablir et optimiser la fabrication de son anticorps monoclonal 514G3 pour le traitement ou la prévention des infections à staphylocoque doré (Staphylococcus aureus ou S. aureus) comprenant le MRSA. La Société compte améliorer les rendements et l’efficacité de traitement, et réduire le coût de production global afin que le 514G3 supporte ses initiatives d’utilisation du 514G3 en tant que prophylaxie éventuelle.

Direction stratégique
Faits marquants
XBiotech est en phase de développement clinique avec le bermekimab pour des indications thérapeutiques comprenant l'oncologie, la médecine cardiovasculaire et la dermatologie. L'anticorps anti-infectieux de la Société, le 514G3, est en cours de développement clinique pour traiter des infections à S. aureus. D'autres anticorps anti-maladies infectieuses sont en cours de développement préclinique et ne devraient pas entrer en phase d’études cliniques avant 2022.

L’utilisation d’anticorps monoclonaux à titre de prophylaxie (c’est-à-dire pour prévenir les maladies) n’a généralement pas été considérée comme une activité importante ou très rentable. Le coût de production des anticorps est généralement trop élevé pour un usage adapté à la prévention de la maladie, particulièrement quand l'incidence de la plupart des maladies n'est pas assez fréquente parmi la population générale pour justifier des coûts unitaires relativement élevés. Par conséquent, à ce jour, la plupart des anticorps monoclonaux commercialisés étaient destinés uniquement à un usage thérapeutique (pour traiter des patients déjà atteints de maladie). Nous pensons qu'il y a deux composants cruciaux pour le succès médical et commercial idéal des anticorps monoclonaux pour l'usage dans la prophylaxie : une incidence élevée de la maladie cible chez la population ; et une forte évidence d'avantages cliniques significatifs liés à la thérapie. Nous pensons que la situation mentionnée ci-dessus existe potentiellement pour permettre d’administrer les produits candidats de XBiotech à titre prophylactique aux patients présentant une insuffisance rénale (end-stage renal disease – ESRD) qui bénéficient d’une hémodialyse d'entretien. Chez les patients subissant une hémodialyse, l'incidence relative de morbidité et de mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et infectieuses est élevée par rapport à la population générale. Avec le bermekimab et le 514G3, la Société a les produits candidats qui pourraient potentiellement réduire l'incidence de la mortalité et de la morbidité dues respectivement aux maladies cardiovasculaires et infectieuses chez cette population.

Risque cardiovasculaire dans l’ESRD
Les événements cardiovasculaires indésirables majeurs (« Major adverse cardiovascular events » – MACE) représentent un taux de mortalité annuel de 20 % chez les patients ESRD sous hémodialyse ; seulement 35 % des patients sous hémodialyse d'entretien survivront cinq ans.1 Les MACE sont de loin la principale cause de décès et de morbidité dans cette population. Des données cliniques, un corpus de recherche scientifique et de récentes découvertes (du groupe du Dr Peter Libby : Folco et al. Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2018;38:1901-1912) suggèrent le rôle potentiel du bermekimab dans la réduction des MACE chez les patients ESRD. Plus de 500 000 patients sont actuellement traités par hémodialyse d’entretien aux États-Unis pour des problèmes d’ESRD. La réduction du risque cardiovasculaire chez les patients atteints d’ESRD est ainsi un besoin médical non satisfait important, pour lequel il n'y a aucun traitement approuvé. L'application réussie du bermekimab comme prophylaxie chez les patients traités par hémodialyse d'entretien représenterait ainsi une découverte très importante pour la gestion de cette maladie.

Infections par le S. aureus dans l’ESRD
L'incidence de l'infection par le S. aureus chez les patients traités par hémodialyse est environ cent fois celle constatée au niveau de la population générale, et les bactéries représentent environ 10 % de la mortalité toutes causes confondues chez la population traitée par hémodialyse. Chaque année, environ 37 000 patients hémodialysés développent une infection à S. aureus. Sur les 500 000 patients actuellement traités par hémodialyse aux États-Unis, il est prévu qu’environ 40 000 décèderont d'infections à S. aureus au cours de leur traitement par hémodialyse2.

Nous pensons qui si nous pouvions démontrer que 514G3 réduit l'incidence de la mortalité et de la morbidité dues à S. aureus, ce serait une approche révolutionnaire pour réduire le fardeau des maladies infectieuses chez les patients traités par hémodialyse d'entretien.

Dermatologie
XBiotech a deux études cliniques en cours en dermatologie pour évaluer la thérapie au bermekimab chez les patients atteints de dermatite atopique (AD) et d’hidrosadénite suppurée (HS). La Société pense qu'il continue d’y avoir un besoin médical non satisfait considérable pour le traitement de l’AD et de l’HS. D'ailleurs, les approbations récentes par la FDA d'autres agents biologiques pour traiter l’AD et l’HS ont fourni des résultats finaux de l’étude clinique qui nous semblent réduire l'incertitude autour de nos conceptions d'étude cliniques ; ainsi, ces résultats finaux sont compris dans des études actuelles de XBiotech. Sur la base des résultats des études en cours, XBiotech compte se concentrer initialement sur une seule indication (AD ou HS) pour mener une ou plusieurs étude(s) pivot(s) d’inscription. Le marché du dupilumab (le médicament biologique récemment approuvé pour l’AD) a été estimé jusqu’à 5 milliards de dollars américains3, et Humira (le médicament biologique récemment approuvé pour l’HS) devrait générer 21 milliards de dollars américains de vente d’ici 20204. Les approbations de commercialisation en AD ou HS pour le bermekimab représenteraient une pénétration très significative dans le marché.

Oncologie
XBiotech continue d’analyser les données issues de ses études de Phase III en oncologie, en particulier en ce qui concerne la stratification des groupes, afin de mieux comprendre quels sont les patients susceptibles de bénéficier le plus de la thérapie au bermekimab. Au troisième trimestre, ces analyses ont fourni des informations importantes suggérant que la sélection des patients basée sur des biomarqueurs pourrait améliorer de manière significative les taux de réponse (réponse comme définie dans Hickish et al., Lancet Oncology 2017 pour le bermekimab de 50 %. L’analyse et la préparation du manuscrit de ces résultats est effectuée par les membres de notre conseil scientifique, y compris l’oncologue de premier plan qu’est le Dr Razelle Kurzrock et d'autres. Les résultats seront soumis à un examen par les pairs et décrits dans leur intégralité après publication. La Société pense que ces résultats peuvent servir de base pour demander une inscription ou mener d’autres travaux cliniques basés sur un sous-groupe défini par biomarqueur. La Société compte demander conseil à la FDA sur la base de ces résultats.

Autres développements
Conseil scientifique
Durant le trimestre, XBiotech a annoncé l'ajout de deux principaux médecins et chercheurs à son Conseils scientifique (Scientific Advisory Board SAB) : le Dr Alice Gottlieb et le Dr Peter Libby. Ces deux scientifiques extraordinaires sont des leaders mondialement reconnus dans leurs domaines.

Le Dr Alice Gottlieb, M.D., Ph.D., est reconnue au niveau international pour son expertise et son travail de pionnier dans le développement de thérapies biologiques pour traiter les dermatoses. Elle a exercé des fonctions principales dans le développement clinique de thérapies comme etanercept, infliximab, ustekinumab et secukinumab. Le Dr. Gottlieb travaille au développement du bermekimab dans le cadre du traitement des dermatoses. Elle est actuellement responsable d’étude (Study Chair) pour l’étude de Phase 2 en cours de XBiotech sur l’hidrosadénite suppurée.

Le Dr Peter Libby, M.D., est Professeur de médecine Mallinckrodt à la Harvard Medical School et cardiologue clinique au Brigham and Women’s Hospital. Le Dr Libby collabore avec XBiotech à la recherche fondamentale sur le mécanisme d'inflammation et l'utilisation du bermekimab pour traiter les maladies cardiovasculaires. Les recherches pionnières du Dr Libby et de son équipe ont été récemment publiées dans le journal de l’American Heart Association : Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology. Les découvertes révolutionnaires liées à cette recherche ont montré que le bermekimab pourrait potentiellement être utilisé pour prévenir les crises cardiaques et les AVC.

Propriété intellectuelle
XBiotech continue d’augmenter agressivement son portefeuille de brevets déjà étendu. Au cours du trimestre, la Société a obtenu 4 nouveaux brevets et 7 avis d'acceptation de brevet. Un brevet canadien et un brevet russe couvrent tous deux le bermekimab. Deux brevets européens ont été attribués, l'un portant sur l'utilisation d'anticorps spécifiques à l’IL-1α pour le traitement de pathologies dermatologiques et l'autre sur l'utilisation d'anticorps spécifiques à l’IL-1α pour le traitement de la cachexie associée au cancer. Les demandes de brevet autorisées au troisième trimestre incluent l’Australie, le Canada, Israël, le Mexique, les Philippines, la Russie et la Corée du Sud. La demande australienne autorisée concerne l'utilisation d'anticorps spécifiques à l’IL-1α pour traiter l'arthrite. La demande canadienne autorisée concerne l’utilisation d’anticorps spécifiques à l’IL-1α pour réduire un sous-ensemble de cellules sanguines contribuant aux maladies inflammatoires. Les demandes israélienne et mexicaine autorisées couvrent chacune des aspects essentiels de la plateforme innovante de découverte d’anticorps True Human™ de la société. La demande russe autorisée concerne l’utilisation d’anticorps spécifiques à l’IL-1α pour traiter les maladies vasculaires et leurs complications, et la demande philippine autorisée concerne l’anticorps de la Société pour le traitement des infections à S. aureus, 514G3.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human™
Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec des découvertes et des programmes cliniques couvrant de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech permettent d'exploiter l'immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l'efficacité et de la tolérance.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à promouvoir un important flux de thérapies par anticorps visant à dépasser les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech gère également le développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire de manière plus rapide, plus rentable et plus souple de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent faire que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées dans la section « Facteurs de risque » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d'exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité, ainsi que le développement du secteur dans lequel nous menons nos activités, peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société décline toute obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

1 USRDS 2013 Annual Data Report: Atlas of End-Stage Renal Disease in the United States, National Institutes of Health, National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, Bethesda, MD, 2014.

2 Vandecasteele et al. Staphylococcus aureus Infections in Hemodialysis: What a Nephrologist Should Know. Clin. J. Am. Soc. Nephrology. August 2009, 4 (8) 1388-1400

3 https://www.mdmag.com/medical-news/promising-atopic-dermatitis-and-asthma-drug-fast-tracked-by-fda

4 https://www.reuters.com/article/us-abbvie-results/abbvie-says-humira-sales-will-balloon-to-21-billion-in-2020-shares-rise-idUSKBN1CW1JK

Ads